SSJBCQ-Photo_Robert-Poisson-2021-650px

Représentant sur la route dans le domaine de la construction, maintenant à la retraite, Robert Poisson bouillonne d’idées! Ses projets émergent de sa riche expérience de voyageur dans différents pays de la francophonie.

Une francophonie à découvrir

Des histoires à raconter, il en a des tonnes! Après avoir rencontré des francophones dans 22 pays d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Europe et d’Asie, il souhaite montrer aux jeunes que le français occupe une place importante dans le monde : « Il y a tellement de découvertes à faire en français! », lance-t-il d’un air astucieux. « Des cercles de la francophonie existent dans plus de 80 pays! C’est en devenant membre de ces cercles que j’ai pu voir le monde! ».

La piqûre de la langue française

Robert Poisson est né à Drummondville d’une mère ayant grandi aux États-Unis et d’un père québécois. Ses parents étaient venus s’installer à Drummondville pour travailler dans l’industrie du textile. Comme les grands patrons étaient anglophones, son père qui parlait anglais avait obtenu un poste de contremaître d’usine. Robert Poisson se souvient d’un enseignant qui a joué un rôle déterminant dans son parcours: «Quand j’avais 12 ou 13 ans, cet enseignant organisait des cours d’art oratoire. C’est lui qui m’a donné la piqûre de la langue française! Par la suite, chez les scouts, j’ai retrouvé ce même souci de bien utiliser le français et j’ai pu participer à des échanges internationaux avec la France.»

Une fierté à partager

Aujourd’hui, Robert Poisson continue de vivre sa passion pour la langue française au sein de la SSJBCQ : «Nos ancêtres se sont battus pour conserver la langue et cette fierté de parler français, c’est un respect que je leur dois. En tant que membre de la SSJBCQ, je peux transmettre cette fierté!»

 

Rédaction : Annick Corriveau