Un enseignant de Victoriaville reçoit la médaille de l’Assemblée nationale

Centre-du-Québec, 18 mai 2016C’est dans le cadre tout indiqué de la cérémonie annuelle des Mérites en histoire organisée par la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) que Martin Ouellette, enseignant d’Univers social à l’école secondaire Le Boisé de Victoriaville, s’est vu remettre une médaille de l’Assemblée nationale pour souligner sa passion et son engagement profond envers la préservation d’artefacts et la transmission des connaissances historiques.

Martin Ouellette et ses étudiants du Boisé

Au centre, l’enseignant Martin Ouellette entouré de ses élèves. À l’extrême gauche, Marquis Bradette, directeur adjoint à l’école secondaire Le Boisé de Victoriaville, et à l’extrême droite, Madame Paulette Simard Rancourt, présidente de la CSBF.

Le principal intéressé s’est dit fort surpris, mais très honoré. Même si la SSJBCQ organise depuis 2004 les Mérites en histoire au Centre-du-Québec, c’était la première fois qu’elle entreprenait les démarches afin qu’un tel hommage soit décerné à un enseignant dans le cadre de l’événement visant à souligner les résultats remarquables d’élèves centricois à leur examen final du cours d’histoire de 4e secondaire.

Comme le précisait Johanne Yergeau, coordonnatrice aux événements et aux communications à la Société, « Si les jeunes s’intéressent à l’histoire, s’ils saisissent l’importance de s’approprier leur culture, c’est que des gens leur en parlent, leur transmettent ces connaissances, leur partagent leur passion. Parmi ces gens qui contribuent à la transmission de ces maillons culturels, les enseignants et les enseignants se trouvent aux premières loges. Il nous semblait de bon aloi de souligner la contribution de l’un d’entre eux. »

Afin de mieux cerner l’homme, le passionné d’histoire qu’est Martin Ouellette, Marquis Bradette, directeur adjoint à l’école secondaire Le Boisé a été invité à résumer le parcours de son enseignant devant un auditoire de plus de 325 personnes.

Bien qu’ayant fait preuve de toute la polyvalence souhaitée et nécessaire en début de carrière en enseignant l’informatique, l’éthique et la culture religieuse et les mathématiques/sciences, M. Ouellette rejoint rapidement son champ de formation, mais surtout son champ de passion.

L’homme est un passionné d’histoire. Cette passion professionnelle se transforme parfois en obsession personnelle à travers la quête sans fin d’objets de valeur historique et pédagogique. Lorsque la saison des ventes-débarras arrive, il est à l’affût! Il planifie sa fin de semaine de chasse avec stratégie. Une institution annonce sa fermeture, l’enseignant s’y rend afin de s’assurer de la pérennité historique de l’institution. Ainsi des toiles patrimoniales de la ville de Victoriaville autrefois accrochées chez Loblaw’s sont maintenant au Boisé, bien en vue et surtout à l’abri du pic des démolisseurs. Le cinéma Laurier ayant laissé place au Carré 150, qu’est-il advenu du projecteur ayant fait la joie des cinéphiles pendant de nombreuses années? Eh bien oui, le mastodonte trône maintenant dans la classe-musée de ce passionné.

M. Ouellette est aussi un conteur et un raconteur. Sa classe-musée est un festin visuel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par année. Mais les 75 minutes de cours s’y déroulant pour ses élèves sont aussi meublées d’une tradition orale forte. Anecdotes, blagues et capsules d’actualités enrichissent l’expérience totale que M. Ouellette offre à ses élèves. Ces derniers parfois subjugués ou mystifiés par les chemins empruntés arrivent à destination enrichis de beaucoup plus que ce que les livres leur offrent.

L’enseignant a reçu sa médaille de l’Assemblée nationale des mains de l’attaché politique de monsieur Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour, puisque la cérémonie 2016 des Mérites en histoire avait lieu sur son territoire.

Ému, Monsieur Ouellette s’est ainsi exprimé : « Je tiens à remercier mes étudiants qui me font vivre ma passion jour après jour. Cette reconnaissance, je la partage en grande partie avec eux. » Ses élèves lui ont d’ailleurs bien retourné l’ascenseur puisque,  tout au long de la présentation du parcours de l’enseignant, le respect et la fierté de sa quinzaine d’étudiants présents à la cérémonie étaient palpables et ils ont su manifester leur admiration envers celui qui anime ses cours d’histoire avec une touche fort personnelle.

— 30 —

Source : Johanne Yergeau, Coordonnatrice événements et communications
                SSJBCQ  | 819 478-2519 | 1 800 943-2519 |

18 mai 2016 |

privilege

Infolettre

Enveloppe

Inscrivez-vous à notre infolettre.