Le prix Lionel-Groulx 2015 attribué à la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville

Le Centre-du-Québec, 24 mars 2015La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) procédait samedi soir dernier, devant quelque 60 convives, au dévoilement du prix Lionel-Groulx 2015, lequel a été remis à la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville (SHGV), pour l’ensemble de ses réalisations, mais entre autres pour la publication du remarquable ouvrage « Victoriaville, une histoire à se raconter… »

Chaque année, la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec tient à souligner l’engagement d’une personne ou d’un groupe pour ses actions, ses écrits ou ses interventions en faveur de la promotion de l’histoire, du patrimoine ou encore de l’expression du nationalisme québécois. La cuvée de candidatures 2015 était de très bon calibre, mais le jury a été impressionné par le parcours de la SHGV.

Fondée en 2002, la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville compte environ 280 membres et, au fil des ans, elle est devenue un élément important dans les volets histoire, généalogie et patrimoine de la ville de Victoriaville. Elle organise la tenue de conférences, réunions, formations, assemblées et expositions. Elle veille aussi à la conservation et à la mise en valeur de tout document, photographie, site et autre élément à caractère historique ou patrimonial.

Elle s’est aussi impliquée dans la réalisation de panneaux d’interprétation historique et d’expositions lors de diverses activités. En généalogie, l’organisation d’ateliers d’initiation auprès des jeunes a été récompensée par la réception de quatre prix remis par la Fédération québécoise des sociétés de généalogie.

Outre son bulletin trimestriel Mémoire vivante et sa vingtaine de répertoires de mariages, baptêmes et sépultures, la SHGV a aussi publié Histoire du meuble à Victoriaville (décembre 2004), L’Union, 140 ans  (janvier 2007), Société d’agriculture, 1858-2008 (août 2008), Les maires, Arthabaska, Sainte-Victoire et Victoriaville (2011) et en mars 2014, Victoriaville, une histoire à se raconter

Toutes ces réalisations, mais particulièrement cette dernière, ont retenu l’attention du jury de la SSJBCQ.  Quatre années de travail de recherche, de correction, de rédaction et de mise en page, de même qu’environ 15 personnes, dont plusieurs bénévoles, ont été nécessaires pour réaliser cet impressionnant et prestigieux document de référence relatant les 150 ans d’histoire de Victoriaville. Comptant 476 pages et plus de 650 photographies, le tirage de 725 exemplaires est entièrement épuisé. Son rayonnement dépasse les limites régionales, car plusieurs copies ont été écoulées dans les autres régions du Québec.

Le prix Lionel-Groulx est assorti d’une bourse de 500 $, d’un trophée et d’un certificat honorifique. Pour recevoir les honneurs au nom de la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville, étaient présents monsieur Noël Bolduc, coordonnateur du projet et coauteur, madame Jocelyne Lévis, ayant agi comme recherchiste et photographe, madame Pierrette Lauzière, épouse de feu André Bonin qui a consacré les derniers mois de sa vie à la mise en page de cet important ouvrage, ainsi que monsieur Gaétan Morin, responsable des photographies. N’ayant pu se joindre à eux pour l’événement, spécifions que madame Monique Giroux cosignait la rédaction.

Au nom du président de la SHGV Serge Lamoureux et des autres membres du CA, Monsieur Bolduc s’est dit très fier des nombreuses réalisations de la SHGV et touché de recevoir un prix aussi prestigieux. « Ce prix constitue une valorisation du travail accompli et du document produit. C’est donc avec une grande fierté que nous le recevons et qu’il sera affiché dans nos locaux. Produire un tel volume a été une expérience remplie d’embûches, mais une telle reconnaissance nous encourage à continuer dans notre désir de poursuivre la reconstitution de notre histoire.»

Remerciant chaleureusement la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec, Noël Bolduc a conclu en précisant que « d’autres candidatures auraient sans doute mérité ce prix. Nous les encourageons à continuer à œuvrer dans leur milieu. Leur travail permet à leur collectivité de s’enrichir des résultats de leurs efforts.»

 

 

25 mars 2015 |

privilege

Infolettre

Enveloppe

Inscrivez-vous à notre infolettre.