Le Département des arts et lettres du Cégep de Drummondville célèbre ses gagnants

Guylaine Lavigne, de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec, Pierre Asselin, directeur des études, et quelques enseignantes du Département des arts et lettres accompagnent les gagnants du 32e Concours de création littéraire du Cégep de Drummondville : Maude Agin-Blais, Nicolas Therrien, Camille Deshaies, Charlotte Marion-Vanasse et Marianne Paré. (Photo : Service des communications et des affaires corporatives, Cégep de Drummondville)

 

Le jeudi 22 mai 2014 – Grâce à la collaboration de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) et de Druide informatique, le Département des arts et lettres du Cégep de Drummondville a pu décerner plus de 2000 $ en prix et en bourses à huit étudiants qui se sont démarqués dans le cadre du 32e Concours de création littéraire et de la 15e Dictée collégiale.

Une Dictée collégiale à saveur environnementale Dans un premier temps, la Dictée collégiale organisée par la responsable du Centre d’aide en français (CAF), Nancy Quessy, et par l’agente de valorisation de la langue, Hélène Veillette, a mis en valeur un texte intitulé « Plaidoyer pour l’amenuisement de l’usage éphémère », texte composé par Pierre Asselin, directeur des études du Cégep de Drummondville.

Les participants, qui n’avaient pas droit au dictionnaire, ont été confrontés à certains passages corsés, comme ce premier paragraphe de la dictée : « Suis-je déconnecté ou inconsciemment sans-cœur? Pourquoi accorderions-nous autant d’importance au papier quand les citoyens ukrainiens sont opprimés, que le peuple kazakh est économiquement étouffé et que les enfants syriens vivent des guérillas internes?»

«Au fil des ans, j’ai amélioré la qualité mon français écrit. Je continue d’ailleurs d’améliorer la qualité de mes écrits. L’important, c’est d’écrire, et j’aime écrire. Je suis conscient cependant que l’amélioration de la langue française est un effort de tous les jours», a tenu à souligner M. Asselin.

Trois étudiantes ont remporté les honneurs de cette dictée. Les prix ont été offerts par la SSJBCQ, sous forme de bourses. Les gagnantes sont Valérie Plouffe (1er prix, 100 $), Maude Beaulieu (2e prix, 75 $) et Camille Deshaies (3e prix, 50 $). Les gagnantes ont aussi reçu le logiciel Antidote, gracieuseté de Druide informatique.

Un concours couru  Plusieurs étudiantes et étudiants du Cégep ont participé au Concours de création littéraire 2014 et ont soumis des textes dans l’une ou l’autre des trois catégories, soit Récit, Poésie ainsi que Théâtre et cinéma. Les membres du jury, tous des enseignants du Département des arts et lettres du Cégep de Drummondville, ont eu la plaisante tâche de lire les textes des élèves participants. La Société a offert une bourse de 200 $ aux lauréats de chacune des catégories et une autre de 100 $ pour récompenser les lauréats d’une deuxième place, tandis que Druide informatique a offert le logiciel Antidote à tous les lauréats.

En poésie, Maude Agin-Blais (1er prix, Sans titre) et Nicolas Therrien (2e prix, «Au gré des saisons») se sont distingués tandis que Camille Deshaies s’est illustrée dans la catégorie Récit en remportant la première place, seul prix octroyé dans cette catégorie, avec un texte intitulé «La destination perdue». Quant à Charlotte Marion-Vanasse et Marianne Paré, qui ont soumis toutes deux un scénario de film, elles ont remporté respectivement le premier et le deuxième prix dans la catégorie Théâtre et cinéma.

«Ces deux événements sont de belles initiatives. Le collège a toujours eu à cœur la qualité du français et l’amélioration de la langue. C’est d’ailleurs une part importante de notre Plan de réussite», a affirmé Hélène Lachapelle, directrice des études adjointe au Service de l’aide à la réussite du Cégep de Drummondville.

De son côté, la représentante de la SSJBCQ, Guylaine Lavigne, a réitéré la fierté de la Société de contribuer, dans un partenariat toujours renouvelé, aux événements du Département des arts et lettres liés à la valorisation de la langue française. «C’est un appui qui va de soi, puisque ces concours sont en plein dans les objectifs de la SSJBCQ», a-t-elle précisé.

À propos du Cégep de Drummondville Le Cégep de Drummondville offre de la formation initiale à plus de 2200 étudiants inscrits dans sept programmes préuniversitaires et onze programmes techniques menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales. Le secteur de la formation continue propose par ailleurs une quinzaine d’attestations d’études collégiales visant la réinsertion professionnelle à plus de 250 étudiants. Véritable milieu de vie, le collège se veut à l’image de sa communauté : dynamique et résolument tourné vers l’avenir.

-30-

Source : Émilie Jutras, conseillère en communication Service des communications  et des affaires corporatives Cégep de Drummondville 819 478-4671, poste téléphonique 4552 www.cegepdrummond.ca

29 mai 2014 |

privilege

Infolettre

Enveloppe

Inscrivez-vous à notre infolettre.